10 pro tips pour trouver le job de vos rêves

Selon une étude sur Monster.fr, moins de 6% des salariés estiment avoir obtenu le job de leurs rêves. Chez Job for Change, on vous a déjà parlé de bore-out, de boulots à la con, de reconversion professionnelle, de bonnes raisons de ne pas prendre un job ; on s’est dit que maintenant, il était temps de retrousser nos manches et de vous donner du grain à moudre pour un jour (on y croit) atteindre les 100% !


 

1 – La route est longue, mais la pente est droite !
Trouver le job de vos rêves est un travail de longue haleine. Il implique une connaissance de vous-même, de votre fonctionnement, de vos aptitudes et compétences dont vous seul(e) avez le secret. Soyez réaliste, mais toujours avec bienveillance. A quel niveau de satisfaction êtes-vous, sur une échelle de 1 à 10 ? Que vous faut-il pour atteindre l’échelon supérieur ?

 

2 – Trouvez-vous un mentor
Autour de vous, dans vos connaissances, vos lectures, votre playlist, qui vous inspire au quotidien ? Votre mentor n’a pas besoin d’être vivant ou présent (même si c’est plus pratique pour l’inviter à déjeuner) ; il est ce guide à qui vous pouvez vous référer lors d’une hésitation professionnelle, celui ou celle qui vous rassure et vous permet d’acquérir de nouvelles compétences ou connaissances.

 

3 – Faites des plans
Comme si vous vous entraîniez pour un marathon, faites-vous un programme. Définissez vos objectifs ; quelles sont les étapes à franchir pour y arriver ? Dans combien de temps voulez-vous y être ? Quels sont les obstacles sur votre route, et comment les passer ? Au besoin, faites-vous un canevas d’action : où voulez-vous être dans un an ? Que devez-vous mettre en place d’ici six mois pour y arriver ? Et dans deux mois ? Et dans quinze jours ? Tout deviendra d’un seul coup beaucoup plus concret.

 

4 – « Quand on se plante, on pousse ! »
Personne n’est infaillible. Il est possible que vous fassiez des erreurs, que la vie vous maltraite (elle n’a vraiment rien compris, la vie), que survienne un événement imprévu. Vous, moi, le commun des mortels de France n’avons pas été entraînés à rebondir après un échec ; c’est pourtant possible ! Et si un retour de manivelle vous déprime, rappelez vous que Steve Jobs est un des types qui s’est le plus planté dans sa vie. Voilà.

 

5 – Sortez de votre zone de confort
Tout le monde ne peut (et ne veut) pas être avocat, docteur ou hôtesse de l’air. De plus, votre scolarité vous a peut-être cantonné à une possibilité.  Pourtant, il est dit qu’aujourd’hui ce sont jusqu’à sept changements de carrière différents qui attendent les millenials, nouveaux arrivés sur le marché du travail. Réinventez-vous ; il existe sans doute des tas de métiers dont vous n’avez aucune idée, ou qui n’existent même pas encore !

 

6 – Soyez fort(e)
A un moment dans vos recherches se posera sans doute la question fatale : dois-je quitter mon job actuel ?, à laquelle il n’y a pas de réponse toute faite. Soyez cependant sûr(e) de vous poser les bonnes questions : quelles sont les raisons de votre désir de départ ? Une ambiance de travail lourde, des tâches qui ne matchent pas à vos compétences, trop de stress ? Ne prenez jamais de décision hâtive, ou basée sur ce que votre entourage pense de vous (« Mais pourquoi tu veux quitter ton poste de fonctionnaire ? Tu vas être tranquille jusqu’à la retraite ») !
Pensez aussi à maintenir de bons contacts avec votre (ex) employeur ou équipe, si c’est possible : ils vous seront peut-être d’une aide précieuse un jour.

 

7 – De l’importance du réseau
Vous savez probablement mieux que personne envoyer un CV et une lettre de motivation qui dépotent, mais ne négligez pas l’importance de votre réseau. Vous ne réalisez sans doute pas qu’autour de vous se trouvent des tas de gens prêts à vous aider, vous donner leur avis, vous dire « Ah mais attends, tu connais Jostophe ? Il fait un peu comme toi, il devrait t’intéresser ! Je vous mets en contact ». Vous ne décrocherez pas un job du premier coup (ceci dit, avec une lettre de motivation non plus), mais vous enrichirez sans nul doute de ces rencontres.

 

8 – Bénévolez
Au-delà d’une activité de soutien à une association ou une ONG, le bénévolat peut vous permettre de gagner en compétence sur un domaine particulier, de tester l’idée que vous vous faites d’un métier, de rencontrer des gens qui partagent vos envies ou vos valeurs. Sachez le valoriser !

 

9 – Soyez qualifié(e)
Vous avez identifié le job de vos rêves, l’échelon 10 de votre échelle. Avez-vous fait un bilan de vos compétences ? Êtes-vous qualifié(e) pour ce job ? Si non, que vous faut-il pour y arriver (programme de formation, cours en ligne, expérience professionnelle) ? Comment vous rendre plus attractif(ve) pour ce job ? Quelles sont les solutions à votre portée ?

 

10 – Accrochez-vous !
Vous avez un loyer, des factures, peut-être un prêt à rembourser, et avez du vous contenter d’un job qui ne vous correspond pas. Rassurez-vous, tout cela n’a qu’un temps. Ne vous découragez pas ! En planifiant votre job tel que vous voulez qu’il soit, en pensant solutions et à long terme, vous parviendrez sans nul doute à vous réaliser demain plus qu’aujourd’hui.

 

Bon courage, et à bientôt dans le job de vos rêves !

Leave a Reply