Didier : « Être idéaliste, mais ne pas se bercer d’illusions »

Aujourd’hui c’est Didier qui nous répond ! Didier est directeur technique (donc de l’équipe des développeurs) d’HelloAsso, la start-up à l’initiative et qui porte chaque année la Social Good Week. Start-up spécialisée dans l’innovation sociale HelloAsso est la première plateforme de crowdfunding dédiée aux associations françaises. Elle offre tous les outils numériques dont les associations peuvent avoir besoin pour recruter des adhérents, développer et financer leurs projets.

http://jobforchange.org/jobs/wp-content/uploads/2014/12/HelloAsso-Equipe-Didier-Colin+copie.png

As-tu choisi de travailler dans le web + social/solidaire ? Si oui pourquoi ? Pourquoi est-ce important pour toi ? Qu’en retires-tu ?
Le sentiment de participer à un mouvement en pleine construction, de vivre les débuts d’une transformation sociale inédite, et d’y apporter ma contribution !

Le superpouvoir qu’il te faut dans ton travail ?
Le multi-tasking !

Selon toi, des formations, compétences, qualités importantes ? Ce qui t’a servi (anciennes expériences, expériences extra-professionnelles, autres…) alors que tu ne l’aurais jamais imaginé ?
Savoir sortir de sa zone de confort, et garder l’esprit curieux et pragmatique. Travailler dans le secteur du web social/solidaire, c’est s’attaquer à des problématiques nouvelles, à la fois en terme social, business et technologique. Il faut donc être capable de trouver des solutions inventives, parfois dans l’urgence, pour faire avancer le projet.

Ton pire souvenir ?
Une nuit blanche passée avec le reste de l’équipe, mobilisée pour résoudre un problème critique sur la plateforme, la veille d’une grosse communication sur le site.

Et ton meilleur ?
Le même, quelques heures plus tard, une fois le problème corrigé et la pression retombée, avec la fierté de travailler avec une équipe qui se donne à fond et qui sait se rendre disponible dans les situations difficiles.

Un conseil pour ceux qui voudraient s’engager dans cette voie ?
Être romantique/idéaliste, mais ne pas se bercer d’illusions : le web solidaire/social, particulièrement dans le cadre d’une start-up, est un milieu tout en contrastes, qui peut être à la fois stimulant et frustrant, collaboratif et conflictuel, inspirant et ingrat. C’est une aventure (mot souvent galvaudé mais en l’occurrence, parfaitement juste), avec tout ce que cela implique de récompenses, mais aussi de risques et de difficultés.

Comment s’organise (en résumé) ton travail, tes journées ?
Café et stand-up meeting le matin en arrivant, avec l’ensemble des développeurs pour faire le point sur les dernières avancées, préparer la journée et échanger les dernières informations.
Le reste de la matinée, gestion des mails et sollicitations diverses, et de « l’intendance » technique; suivi de l’activité sur la plateforme et le serveur, gestion des éventuels retours de problèmes, suivi des développements.
L’après-midi : code, veille technique, et planification/organisation du travail de moyen terme.

Cela est très indicatif : en pratique, presque aucune journée ne ressemble à cette journée type !

Des liens où te retrouver ?
Sur Twitter @SoHermeticus

-> Retrouvez les autres témoignages

Leave a Reply